Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 21:36

Pour commencer, un petit OS écrit il y a environ un an. Pas de yaoi, une mini toute petite pincée de lemon et du sadisme, voilà ce qui pourrait résumer cet OS de tout juste une page. ^^
Tous les avis sont les bienvenus! ;-)







- Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un moment comme ça, hein ma chérie ?
- Comment ça "comme ça" ? lui demanda d'un ton enjoué la jeune femme.
- Comme ça : tous seuls, tous les deux, dans notre appartement, sans stress : pas de garde de nuit pour toi et pas de projet à finir en urgence pour moi.
- En y réfléchissant bien, tu as raison. Alors…
- Alors ? la questionna le jeune homme, le sourire aux lèvres, devinant déjà sa réponse.
- Alors je vais faire en sorte que ni toi ni moi n'oubliions ce moment avant longtemps.


Elle s'approcha de lui, l'enlaça et l'embrassa tendrement. Il répondit à son baiser avec douceur et passa sa main droite dans ses cheveux bruns, coupés au carré. Sa main gauche la tenant fermement par la taille, il l'entraîna tout doucement vers la chambre. Interrompant soudain leur baiser, il la souleva et la déposa délicatement sur le lit. Puis il enfouit son visage dans la chevelure de la jeune femme, dont l'odeur de pêche lui était agréable. Après s'être imprégné de cette senteur, il entreprit de l'embrasser sur toutes les parties de son corps en commençant par le visage. Mais la jeune femme posa un doigt sur ses lèvres pour lui signifier de s'arrêter. Il se redressa, étonné. Avec un regard malicieux, elle s'approcha pour lui murmurer au creux de l'oreille.

-Je croyais que c'était moi qui devait rendre ce moment inoubliable.

Et elle le repoussa pour l'allonger sur le lit et se retrouver au-dessus de lui. Il approuva du regard et soupira.

-Cela faisait vraiment longtemps que…

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà la jeune femme l'embrassait. De sa main gauche, elle s'amusait avec les cheveux blonds du jeune homme, et sa main droite se glissa sous sa chemise pour aller caresser son torse. Délicatement, elle défit les boutons un à un. Quand le torse nu apparut enfin en entier, elle entreprit d'enlever les manches. La chemise atterrit sur le plancher et les lèvres des deux jeunes gens se séparèrent. Celles de la jeune femme descendirent le long du cou de son compagnon. Comme elle le chatouillait avec sa langue, il commença à rire et ses mains expertes s'aventurèrent sous son chemisier, qui ne tarda pas à rejoindre le plancher lui aussi. Alors qu'elle venait de déboutonner le pantalon du jeune homme, un beeper sonna. Tous deux se figèrent pendant de longues secondes, lui une main sous son soutien-gorge et elle une à l'intérieur de son pantalon. Ils se regardaient intensément, puis la jeune femme détourna son regard. Elle se leva et attrapa son beeper.

-Merde, murmura-t-elle, code 2.

Elle ramassa son chemisier et dit au jeune homme alors qu'elle se rhabillait.

-Je dois y aller. Ils ont besoin de moi.

Il protesta : ce n'était pas sa nuit de garde. Mais le beeper sonna de nouveau : le petit voyant au-dessus du numéro 3 venait de s'allumer.

-Je dois vraiment y aller. Ils sont débordés à l'hôpital, je dois les aider.


Alors qu'elle prenait ses clefs et s'apprêtait à ouvrir la porte, il se précipita hors du lit et lui dit d'une voix qu'il voulait posée, mais qui tremblait quand même.

- Si tu franchis cette porte et que tu vas aux urgences, je prends mes affaires et tu ne me trouveras pas ici demain… ni les jours d'après.
- Tu me quittes ? Tu ne m'aimes plus ? demande-t-elle les larmes aux yeux.
- Ce n'est pas ça : je t'aime de tout mon cœur. Mais je ne supporte plus cette vie : tu n'as pas une minute à toi, ni un moment pour nous. Tu es trop prise par ton métier : je n'en peux plus. Parfois, je me dis que ç'aurait été mieux si t'avais fait d'autres études.
- Oui c'est sûr, ç'aurait été plus simple, mais pas mieux. Je suis médecin et je sauve des vies : cela fait partie de moi, que tu le veuilles ou non, dit-elle calmement, malgré les larmes qui coulaient le long de ses joues.

Alors qu'elle sortait précipitamment, il murmura, le regard fixé sur la porte qui se refermait.

-Eh bien ma chérie, il y a au moins une vie que tu n'auras pas pu sauver : la nôtre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Skorpan - dans One-shot
commenter cet article

commentaires

Clemzy 04/06/2010 18:50



Snif!!!!


Pauvre mec! Lui qui espérait - enfin - pouvoir faire crac-crac! xD


Nan sérieux, c'est pas juste pour eux! C'est méchant! =D



Skorpan 06/06/2010 00:05



Bah, juste un petit délire de P1. Faut dire qu'entre les cours (et pendant aussi mais chuuut!) je m'emmerdais royalement à attendre sur mon banc, alors voilà.



Fidlansi 14/12/2008 11:57

J'ai pris un peu de temps ce matin pour venir lire tes fictions. J'ai toujours l'habitude de commencer par une histoire courte. Donc voila, c'est fait. : ))
J'aime beaucoup l'idée de cet OS, une femme qui aime son métier plus que tout et qui ne "voit pas" les problèmes de son couple. C'est assez triste je trouve et je trouve la chute bien réussite.

Bonne continuation.

Fidlansi~

Skorpan 14/12/2008 17:33


Merci beaucoup pour ton passage et ton com! =)
J'avais jamais vu (enfin je crois) ma fic comme ça: la femme qui ne voit/guérit pas les problèmes de son couple. Je voyais plutôt ça comme une passion/devoir qui éclipse le reste. Ceci dit ta
vision n'est pas fausse, et elles se rejoignent toutes les deux. ^^
Et ça me rassure que tu aies aimé la chute, parce qu'à force de la relire, je la trouve gnan-gnan et fleur bleue. ^^'


Zuka 22/09/2008 21:25

Joli :D
De quoi faire douter de futurs médecins ... ça va, j'ai choisi la bio *ange*
Plus sérieusement, c'est court mais bien écrit, et on comprend vraiment qu'ils s'aiment mais que à un moment y a des choix à faire.

Et que être médecin, c'est pas des études, c'est une vocation :)

Skorpan 22/09/2008 23:18


Oh! une biologiste! :D (j'ai bien failli faire bio moi aussi, mais à la place je fais médecine, et pour l'instant ma vocation, je la sens couci-couça -_-').
Merci pour ton gentil com, qui me fait vraiment plaisir parce que t'as compris exactement ce que je voulais faire passer. *fière*


Hoshi-x 09/09/2008 20:32

J'adoree Comment t'écris !!
J'suis fan xD
Bon bha c'était juste pour dire sa quoi xD
Désolé pour ce commentaire qui sert a rien xD
Voila BisouXX

Skorpan 09/09/2008 20:37


Bah non, il sert pas à rien ce com! Ca fait toujours plaisir de savoir que ce que je fais est apprécié. ^^ (même si j'ai encore pas mal de boulot à faire pour m'améliorer...) Donc merci beaucoup!
:D


Rhode 05/09/2008 18:47

Bon, je commence par là. Ton OS, si un peu court, est très agréable à lire (pas une faute, ou alors pas dramatique, c'est pas souvent, et ça fait du bien de temps en temps). Même si ce n'est pas du yaoi, j'apprécie beaucoup (il ne faut pas croire que je ne lise que et uniquement du yaoi lol).

La petite scène entre nos deux tourtereaux est mignonne, avant de devenir triste, mais je trouve que le passage du "je dois y aller! on m'attends!" au moment ou elle a "les larmes aux yeux" subit une transition trop rapide. Bon, après, c'est mon éternel gout de la description pointilleuse des émotions des personnages qui me fait dire ça. Dans l'ensemble donc : je ne regrette pas ma lecture au contraire, en espérant avoir du rab' tout bientôt.

Je te souhaite donc une bonne continuation, je passerai de temps en temps.

Bisous

Skorpan 05/09/2008 20:10


Merci beaucoup!

Pour les fautes d'orthographe, j'ai relu pas mal de fois, ce qui explique qu'il n'y en ait pas beaucoup. ^^

Et le reproche de la transition trop rapide, je t'avoue que je me suis fait exactement la même réflexion en relisant le OS plusieurs mois après l'avoir écrit. Mais j'ai eu la flemme de retravailler
ce passage. Et aussi j'étais plus du tout dans le même état d'esprit: me faisant chier sur un banc d'amphi entre deux cours, à moitié endormie et avachie sur la table... XD

Et le rab ne devrait pas tarder à arriver. Je bloque juste sur une conversation, mais je pense que ce soir ça ira mieux. (c'est hallucinant comme j'écris mieux et plus vite la nuit! O_o)


Naishou 03/09/2008 23:11

Héhéhé...
ça démarre bien, on attend de voir le hic arriver, et quand il est là, personnellement, j'ai pas pu m'empêcher de rire. Les pauvres, ils étaient si bien partis :P
Bon la dispute est peut-être un peu courte, mais on comprend bien que pour la jeune femme, le travail représente sa vie...
Et la dernière réplique est trèèèèèèèès bien trouvée, magnifique^^
Et du non-yaoi, de temps en temps, ben ça fait pas de mal XD
Gros bisous et bonne continuation !

Skorpan 03/09/2008 23:33


Merci beaucoup! Ca me fait plaisir.

C'est vrai que à l'époque je faisais dans le court (j'ai même un OS en anglais qui fait une demi page!), mais je voulais être percutante et aller droit au but, en laissant le lecteur imaginer
beaucoup beaucoup de choses. Maintenant, je le fais un peu moins et je réussis à écrire des tartines (décrire une nuit en 20 pages, qui fait mieux? XD)

Et je suis super contente que t'aies aimé la dernière réplique, parce que j'étais pas trop sûre de mon coup. Je trouve que ça fait un peu neu-neu. Mais je l'ai laissée parce que sinon j'ai pas de
chute!


Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!