Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 18:23
Et voilà un nouvel article! Je sais, j'y ai mis le temps, mais son accouchement fut long et douloureux, surtout que là sur la fin, j'ai été malade. Donc il reste peut-être des fautes d'orthographe, et je m'en excuse par avance.
Sinon, à propos de cette suite-là, pas grand chose à dire à part que à mon avis, vous allez la trouver chiante, et que vous allez détester un de mes nouveaux persos. Mais il ne faut pas, hein! XD
Et parmi les nouveaux personnages, il y a une jeune fille qui s'appelle My Andersson. C'est d'origine suédoise, comme vous pouvez vous en douter, et ça se prononce Mu.
Voilà c'est tout! Bonne lecture! Et n'oubliez pas: un petit com, ça fait toujours plaisir!






     Un jeune couple était debout sur le trottoir et regardait un taxi jaune, typiquement new-yorkais, disparaître au loin. La jeune femme fut la première à bouger. Elle se dirigea vers une coquette maison de banlieue, avant d'être retenue par une voix angoissée.

-My! Attends s'il te plaît!
-Pourquoi? Ca fait cinq minutes qu'on est planté là comme des cons, répliqua-t-elle d'un ton calme.
-Je veux juste être sûr que tout se passera bien. Donc tu te rappelles? Tu n'es pas…
-Ta meilleure amie, le coupa My, mais ta petite amie. On sort ensemble depuis deux ans. Tu m'as fait ta déclaration après avoir gagné un concours et je t'ai fait poireauter pendant une semaine avant de te dire oui. Alors c'est bon? Tout est ok?
-Oui, c'est bon. Et n'oublie pas: on n'a aucun projet sérieux en ce moment: ni mariage, ni fiançailles.
-Je sais: on est un couple jeune qui profite de la vie, dit-elle, exaspérée. Mikaël, je peux te poser une question?
-Vas-y!
-Pourquoi tu m'as demandé de venir?

Mikaël savait que My allait poser cette question et s'y était préparé. Il répondit donc presque du tac au tac, naturellement. Par contre, pourquoi il avait cherché une réponse à cette question pendant des heures, et pourquoi il redoutait la réaction de son amie, ça il ne le savait pas.

-Parce qu'il m'a dit que je pouvais amener quelqu'un et que je n'ai pas de petite amie en ce moment.
-Je veux savoir la vraie raison.
-Mais c'est la vraie raison, affirma-t-il d'un ton peu convaincu et encore moins convaincant.
-Mikaël, soupira My.
-Bon d'accord. C'est parce que je veux qu'il me parle de l'enquête et que j'ai peur qu'il ne veuille pas si sa petite amie écoute. Alors je me suis dit que tu pouvais la distraire, pendant qu'on parlerait entre hommes, expliqua le cavalier posément, trouvant l'explication au fur et à mesure qu'il parlait.
-C'est gentil de voir comment tu me considères, dit-elle en souriant.
-Je te revaudrai ça My, jura Mikaël, accompagnant sa promesse d'un large sourire.
-C'est pas la peine. Mais dis-moi pourquoi tu es si nerveux.

Elle accrocha son regard et ne le quitta pas jusqu'à ce que Mikaël détourne les yeux: il détestait quand ce n'était pas lui qui contrôlait l'échange visuel. Après quelques secondes de réflexions embrouillées, il faillit répondre la première chose qui lui avait traversé l'esprit: "Je ne suis pas nerveux". Mais il se ravisa au dernier moment, puisque tout dans son attitude démentait cette pseudo-affirmation: il dansait d'un pied sur l'autre, humidifiait constamment ses lèvres de sa langue et ses doigts trituraient la bague qu'il portait à l'auriculaire droit. Il déclara alors d'une toute petite voix à peine audible, refusant lui-même d'admettre la réalité.

-Je ne sais pas.

My posa alors une main compatissante sur son épaule et lui embrassa le front de son bisou magique qui guérit tout, comme elle disait. Puis elle lui prit la main, entrelaçant ses doigts avec les siens et s'avança d'un pas ferme et résolu vers la porte d'entrée. Juste avant d'appuyer sur la sonnette, elle regarda Mikaël d'un air rassurant.

-Tu vas voir, tout va très bien se passer, affirma My.
-Mais…
-Pas de mais Mikaël! Fais-moi confiance, je te connais par cœur.
-D'accord, dit-il et prenant son courage à deux mains, ce fut lui qui appuya sur la sonnette.


     Quelques cris se firent entendre à l'intérieur de la maison et la porte finit par s'ouvrir sur un jeune homme d'une petite trentaine d'années, blonds aux yeux verts. Il portait une jolie chemise blanche Corto Maltese et un jeans délavé, le tout recouvert d'un tablier de cuisine beige passablement tâché.

-Ah c'est vous! s'exclama Peter. Entrez, entrez. J'ai pas tout à fait fini en cuisine et Sonia se prépare encore, mais installez-vous au salon. Je vous apporte des verres tout de suite.

Peter se poussa pour les laisser passer et referma la porte derrière eux. En les conduisant au living room, il remarqua que Mikaël se retenait difficilement de rire et que son amie lui lançait des regards sévères pour qu'il se calme.

-Qu'est-ce qui se passe Mikaël? demanda alors l'inspecteur, réellement curieux. T'as l'air mort de rire.
-Non… non… c'est rien, réussit-il à répondre entre deux éclats de rire, ayant finalement craqué.
-Mikaël, te fous pas de moi…
-Bon ok. Mais tu promets de ne pas te vexer.
-Juré! s'empressa de dire Peter, le sourire aux lèvres, ne soupçonnant pas un seul instant les raisons du fou rire du jeune homme.
-C'est juste que la maison, le jardin, la banlieue et tout… ça fait tellement… parfait… tellement pas toi…
-J'te remercie! s'exclama Peter, l'air boudeur.
-Hey! Tu me demandes pourquoi je ris, je te le dis! Et puis tout ça, ça fait tellement rêve américain que je trouve ça un peu… pathétique, acheva Mikaël, une moue légèrement dégoûtée sur le visage. Mais c'est pas contre toi que je dis ça, rajouta-t-il aussitôt, s'apercevant que ses paroles pouvaient être mal comprises.
-Toi, t'as une dent contre les Etats-Unis, devina Peter.
-Et pas qu'une, précisa My ironiquement.
-Mais bon on s'en fout, en plus je t'ai pas dit ce qui m'a fait le plus rire, affirma Mikaël, mal à l'aise et désireux de changer de conversation au plus vite.
-Ah ouais? Et c'est quoi?

L'air curieux et enfantin de Peter fit sourire intérieurement Mikaël, qui remercia le ciel, ou qui que ce soit qui veillait sur lui, que l'inspecteur n'ait pas remarqué son malaise. Ou du moins qu'il ait fait semblant de ne pas s'en apercevoir.

-Bah, c'est le contraste entre l'extérieur de la maison, très américaine, et l'intérieur… je parle pas du mobilier, signala-t-il en voyant Peter jeter des coups d'œil à la pièce. Mais de vous. C'est toi qui fais la cuisine, accueille les invités et tu dois faire plein d 'autres trucs aussi je suppose, tandis que Sonia "se la coule douce" si je puis dire. Et c'est tellement à l'opposé de l'image qu'on se fait de vous en voyant votre baraque que ça m'a fait marrer.

Sa tirade laissa place à un silence gêné: My ne sachant pas où se mettre, étant en terrain inconnu, et Mikaël croyant être allé trop loin. Mais un léger rire décrispa rapidement les deux invités.

-Eh ben dis donc, toi, t'as pas la langue dans ta poche! remarqua Peter, nullement vexé par les commentaires du cavalier. En plus, t'as plutôt bien analysé la situation. Mais je te parie tout ce que tu veux que toi aussi tu fais la cuisine, la vaisselle, le ménage, le repassage et j'en passe, termina-t-il sur un ton moqueur.
-Ouais mais moi je vis seul!
-C'est pas une raison! Quand j'ai pris un appart' tout seul, j'apportais mon linge à mes parents tous les weekends. Mais quand j'ai emménagé avec Sonia, j'ai plus pu parce qu'elle voulait que je sache le faire tout seul…
-Oh le soumis!

Mikaël se moquait ouvertement de Peter mais ce dernier ne lui en tenait pas rigueur. Il s'entendait plutôt bien avec le jeune cavalier et savait à quel point celui-ci était impulsif et franc, pour en avoir fait les frais une fois. De plus, il se promit intérieurement de saisir la moindre occasion pour lui rendre la pareille. Leur amitié naissante ressemblait ainsi bien plus à une entente entre deux adolescents encore un peu cons qu'à une relation entre deux adultes matures. Ce qui faisait qu'ils se charriaient à tout va et déliraient ensemble, à moins que quelqu'un ne se décide à les interrompe comme le fit My après quelques minutes.

-Dîtes, vous trouvez pas que ça sent le brûlé?

Les deux hommes reniflèrent quelques instants, les sourcils froncés, concentrés sur l'odeur. Puis Peter se précipita dans la cuisine en jurant tellement que Mikaël se fit la réflexion que l'inspecteur venait de dire autant de gros mots que lui en une semaine, et il en disait souvent. Un véritable fracas de four qu'on ouvre, poêles qu'on déplace et d'eau qui coule se fit entendre dans le salon où les deux meilleurs amis étaient restés. Puis un cri de soulagement retentit.

-C'est bon! Le repas est sauvé!

Ils éclatèrent alors de rire, rapidement suivis par Peter qui apparemment rangeait la cuisine. Ce fut le moment que choisit Sonia pour arriver. Elle avait mis beaucoup de soins à s'habiller, se maquiller et se coiffer, et comptait faire son petit effet lors de son entrée. Malheureusement pour elle, les deux jeunes gens ne la remarquèrent pas immédiatement et ne se tournèrent vers elle que lorsqu'elle prit la parole.

-Quelqu'un peut me dire ce qui se passe?

Son ton mi-énervé mi-intrigué ainsi que son apparition plutôt brusque prirent de cours les deux amis qui se regardèrent gênés, ne sachant pas quoi répondre. Les quelques secondes de silence qui passèrent alors parurent bien plus longues que d'habitude et ce ne fut qu'au retour de Peter dans le salon qu'elles reprirent une durée acceptable. Peter se dirigea directement vers sa petite amie, et après avoir déposé un léger baiser sur ses lèvres, il répondit chaleureusement à sa question.

-J'ai eu quelques problèmes en cuisine. Mais c'est réglé… Bon, je crois que ce serait bien que je te présente à nos invités, ajouta-t-il après un instant de réflexion.
-Oui, c'est une idée mon chéri, dit-elle en souriant.
-Très bien, alors je vous présente Sonia Northwood, ma petite amie. Et Sonia je…
-Fiancée, corrigea-t-elle d'un ton doux, le même sourire aux lèvres.
-On n'est pas encore fiancés Sonia. On a prévu de faire ça début novembre, soit dans environ six mois.
-Alors tu pourrais au moins dire "compagne", parce que "petite amie" ça fait vraiment gamin. Et puis on est ensemble depuis quand même six ans.
-Mais je suis un gamin, répliqua-t-il en rigolant avant de se reprendre en captant le regard énervé de la jeune femme. Ok c'est bon. Donc je vous présente ma compagne: Sonia Northwood.
-Enchantés, dirent My et Mikaël ensemble avant de lui serrer la main.
-Sonia reprit Peter, je te présente Mikaël Blowsworth et…
-My Andersson, ma collègue et surtout ma petite amie, continua immédiatement Mikaël, sans même laisser le temps à My d'ouvrir la bouche pour répondre.

Le stress du jeune cavalier était remonté en flèche dès le début des présentations. Une boule douloureuse s'était formé dans le bas de son ventre et l'empêchait de faire confiance à sa meilleure amie. Pourtant il savait que celle-ci ne la trahirait pas et que son attitude était plus que douteuse. Alors pour se rattraper, il décida de faire un peu d'humour et rajouta, le sourire aux lèvres.

-A moins que tu ne préfères que je te présente comme ma compagne?
-Non, "petite amie" me convient très bien. Après tout, on n'est ensemble que depuis deux ans, répondit My en rigolant.

La petite blague des deux amis eut pour effet de détendre l'atmosphère, sauf pour Sonia, qui se tendit légèrement. Elle avait l'impression qu'ils se moquaient d'elle et la prenaient pour une imbécile. Elle essaya tant bien que mal de prendre sur elle pour ne pas gâcher une soirée qui promettait d'être longue, vu comment les trois autres s'entendaient. Ils discutaient déjà abondamment entre eux et des sourires éclairaient leurs visages. Elle préféra donc s'éloigner quelques minutes, le temps de digérer la moquerie, et saisit le premier prétexte venu pour quitter le salon.

-Peter, tu n'es vraiment pas un hôte digne de ce nom, déclara-t-elle avec un rire forcé, interrompant ainsi leur joyeuse conversation. Tu n'as même pas servi à boire à nos invités.
-Ah oui, c'est vrai! Excusez-moi, s'empressa-t-il de dire. Alors…
-Laisse, je vais le faire, l'interrompit Sonia en déposant un baiser sur sa joue. Alors qu'est-ce que je vous sers?
-Un jus de pamplemousse s'il te plaît, répondit My, le plus gentiment possible.
-Une limonade si tu as, s'il te plaît.
-Et un verre de vin blanc pour moi ma chérie.
-Je récapitule: un jus de pamplemousse pour My, une limonade pour Mikaël et un verre de vin blanc pour Peter.

Après avoir eu la confirmation de tout le monde, elle s'éloigna en direction de la cuisine. Peter les invita alors à s'installer dans le canapé ou les fauteuils, ce qu'ils firent avec joie. Mikaël fit quelques commentaires de circonstance sur la jolie décoration de la pièce et sur le moelleux des fauteuils, comme on lui avait appris à le faire lorsqu'il se trouvait en société. A chaque fois, Peter répondait que c'était Sonia qui avait fait telle chose, choisi telle autre et décidé de l'agencement général. Il conclut en disant que la pièce ne lui correspondait pas vraiment, qu'il l'aurait faite dans un style plus moderne, mais que tant que Sonia y prenait du plaisir, cela lui convenait. My saisit alors cette occasion pour s'enquérir de quelque chose qui la taraudait depuis quelques minutes.

-Peter, tu ne crois pas que Sonia a été vexée par la petite blague qu'on a faite tout à l'heure?
-Sur la compagne et la petite amie tu veux dire? demanda-t-il en regardant My qui hocha la tête. Non pas du tout. Ne t'inquiète pas pour ça. Sa famille est très puritaine, un peu comme la mienne. Sauf que moi j'ai réussi à me détacher de ce caractère là et pas elle. Si ça ne tenait qu'à elle et à nos familles, on serait fiancés depuis quatre ou cinq ans, et mariés depuis au moins trois ans. Heureusement, j'ai pesé dans la balance et j'ai convaincu Sonia d'attendre un peu, et nos familles ont suivi, pas super contentes mais elles ont suivi.
-Mais… tenta My avant d'être interrompue.
-Te bile pas pour ça, je t'assure. Elle se fait souvent charrier là-dessus.

La jeune femme acquiesça, toujours sceptique, et un silence gênant s'installa. Il fut rapidement brisé par Mikaël, qui ne s'était apparemment pas rendu compte du léger malaise ambiant.

-Peter, pour l'enquête…
-Chut! l'interrompit aussitôt l'inspecteur, lui lançant un regard noir, puis un autre, plus doux, en direction de My.
-T'inquiète! Elle est au courant, reprit le cavalier, nullement perturbé.

Cette déclaration fit sursauter Peter. Celui-ci se reprit rapidement et en profita pour lui lancer un regard encore plus noir que le précédent, souhaitant lui faire comprendre l'ampleur de sa colère. Il prit ensuite la parole, son ton reflétant parfaitement son irritation.

-Mais pourquoi? Si jamais mon chef…
-Parce que My est ma meill… petite amie, expliqua-t-il, se reprenant juste à temps: l'énervement qu'il commençait à éprouver lui avait fait oublier sa situation.
-C'est pas une raison! tempêta Peter sans pour autant hausser le ton. Sonia est ma petite amie et elle n'est pas au courant! T’es vraiment irresponsable!
-C’est pas parce que toi tu ne fais pas confiance à ta compagne que moi je dois faire de même, déclara-t-il d’un ton qui cachait mal sa colère, notamment lorsqu’il cracha le mot "compagne".
-Comment oses-tu me…
-Hep! Les garçons! On se calme! s'interposa My, en ayant assez de cette dispute de gamins. Je comprends que tu sois énervé Peter, mais sache que je ne dirai rien à personne. Si Mikaël m'a fait part de la réelle motivation de ce dîner, c'est parce qu'on a l'habitude de tout se dire. Et Mikaël, arrête de sourire bêtement, t'aurais pu le prévenir que j'étais au courant.

My reprit son souffle quelques instants et les deux hommes en profitèrent pour hocher la tête, montrant ainsi qu'ils étaient d'accord avec ce que venait de dire la jeune femme.

-Bien, maintenant il ne reste plus qu'à déterminer quand vous en parlerez, vu que Sonia ne va pas tarder à revenir avec les boissons.
-Au moment du café, déclara Peter sans une once d'hésitation. Je fume toujours une clope dans le jardin à ce moment-là, et Mikaël, t'auras qu'à m'accompagner.

Le cavalier eut tout juste le temps de donner son accord que Sonia arriva avec quatre verres. Elle s'excusa d'avoir mis autant de temps, disant qu'une amie l'avait appelée. Alors qu'elle disposait les verres devant chacun d'entre eux, elle fit remarquer au pseudo couple qu'ils allaient bien ensemble, vu qu'aucun des deux ne prenait d'alcool. Mikaël et My se regardèrent un instant, mi-étonnés, mi-amusés, avant que le jeune homme ne déclare.

-Jamais en service!
-En service? Vous êtes dans la police comme Peter?

A cette question posée en toute naïveté, ils se retinrent difficilement de rire et My expliqua à Sonia la raison de leur abstinence.

-Non, non. On est juste des sportifs de haut niveau, et en tant que tels, on n'a pas le droit de boire de l'alcool. Ou alors seulement de temps en temps, avec l'accord du coach, n'est-ce pas Mikaël?

Elle lança alors un regard appuyé au jeune homme, un sourire ironique étirant ses lèvres.

-Oh c'est bon, tu vas pas recommencer, ronchonna-t-il en rougissant et en détournant le regard.
-Oh que si! insista My, toujours souriante.
-Qu'est-ce qui s'est passé? continua Peter.
-Rien du tout! s'exclama immédiatement Mikaël.

Il fusilla alors du regard sa meilleure amie qui avait osé mettre ce sujet particulier sur la table, et il lui fit comprendre qu'elle en subirait les conséquences dès le lendemain. Mais My ne tint pas compte de ses menaces et commença son récit, veillant cependant à se tenir hors-de-portée d'éventuels coups de pied ou de coude de Mikaël.

-C'était il y a cinq ans, tu avais tout juste 20 ans je crois. Tu sortais avec une fille un peu plus âgée que toi, qui faisait des études de droit, des études "sérieuses" comme on dit. Ses parents étaient pas spécialement contents de votre relation, surtout qu'à l'époque t'étais pas encore connu comme aujourd'hui. Mais bon, vous vous aimiez, donc vous vous en foutiez. Du moins, c'est que toi, tu croyais, jusqu'au jour où elle t'a plaqué. Pas de la manière la plus agréable qu'il soit, je le reconnais.
-"Pas de la manière la plus agréable qu'il soit"? reprit Mikaël, une pointe d'amertume dans la voix. Tu parles! Elle m'a carrément jeté! Elle a été horrible! Dire que ses parents avaient raison, que j'étais un minable, que j'arriverai à rien dans la vie et qu'elle ne savait même plus pourquoi elle avait accepté de sortir avec moi, c'était dégueulasse. Surtout que c'est elle qui voulait sortir avec moi! Elle a été tout sauf agréable quand elle m'a largué!
-Si tu le dis… Le fait est que le soir même, t'es allé dans un bar, t'as bu et tu t'es mis minable comme jamais auparavant. Et le lendemain, t'as pas assuré au concours, et tu t'es pris une engueulade monumentale de la part de ton coach, conclut My, conservant toujours ce ton légèrement amusé.
-Heureusement qu'il savait pas pourquoi j'étais dans cet état! rajouta le concerné, un faible sourire relevant maintenant le coin de ses lèvres.
-Ouaip, mais William savait lui.
-C'est bon, pas la peine d'en rajouter: je connais la fin.
-C'est-à-dire? demanda Peter, voulant connaître le fin mot de l'histoire alors que My et Mikaël s'apprêtaient à clore le sujet.
-Il a fait jurer à Mikaël que ce genre de choses ne se reproduirait pas, expliqua My, comme s'il s'agissait de la chose la plus naturelle au monde.
-Ca, ça ne risque pas!
-C'est vrai que t'es célibataire depuis ce temps-là, constata My.

Peter allait faire une remarque car il commençait à se douter de la véritable relation qui unissait My et Mikaël, mais il n'en eut pas le temps: Sonia avait reposé son verre bruyamment et émis un petit bruit bizarre. Elle ouvrit la bouche pour parler, bégaya quelques instants, son regard passant de Mikaël à My, et de My à Mikaël, puis elle débita tout à trac.

-Vousêtesdessportifsdehautniveau? Maispourquoitumel'aspasditPeter? J'auraisfaituntruc! Etpuisvousfaîtesquoicommesport?

Sa déclaration fut suivie d'un silence impressionnant durant lequel elle retrouvait peu à peu une respiration normale, tandis que les autres cherchaient à savoir ce qu'elle avait dit. My et Mikaël ne cessaient de se lancer des regards surpris et interrogeaient Peter du regard. Celui-ci se contentait de hausser les épaules et d'attendre que sa compagne reprenne son souffle. Il avait déjà entendu Sonia parler à cette vitesse mais avait toujours du mal à comprendre ce qu'elle disait. Il réussit seulement à saisir qu'elle n'avait pas suivi la dernière partie de la conversation.

-Tu peux répéter plus lentement s'il te plaît ma chérie? demanda-t-il avec douceur lorsqu'elle eut repris un souffle régulier.
-Pourquoi tu ne m'as pas dit qu'ils étaient des sportifs de haut niveau, Peter? J'aurais fait quelque chose de spécial, et puis le repas que t'as préparé est peut-être trop calorique pour eux, dit-elle en contrôlant le débit de sa voix.
-Ne t'en fais pas pour ça, la rassura My. On a le droit de faire un petit écart de temps en temps, ça va pas nous tuer.
-Ah d'accord, d'ailleurs vous faîtes quoi comme sport?
-De l'équitation: dressage, CSO, cross, hunter, etc, répondit Mikaël avec une voix qui laissait transparaître toute sa passion.
-C'est un sport ça? ne put se retenir de demander Sonia.

Un éclair de colère illumina le regard des deux cavaliers et Mikaël allait lancer une réplique cinglante lorsque Peter intervint, quand même agacé par le manque de tact de sa compagne.

-Oui, c'est un sport ma chérie. D'ailleurs Mikaël a promis de m'apprendre quelques trucs, et j'espère bientôt pouvoir monter à cheval.

Mikaël remarqua le léger changement qu'avait apporté Peter à leur accord: il n'avait jamais été question de lui apprendre à monter à cheval. Cependant, le sourire malicieux et le regard lumineux qu'il affichait le firent hésiter à dénier ses dernières paroles; et cette hésitation le perdit: Sonia avait déjà repris la parole.

-Franchement, je vois toujours pas pourquoi c'est un sport. Pour moi, c'est le cheval qui fait tout le boulot, et c'est le cavalier qui ramasse tous les honneurs alors qu'il ne fout rien dessus. A part peut-être se pavaner et torturer sa monture avec des coups de cravache.

Un silence tendu suivit cette réplique. Les deux cavaliers, estomaqués par ce qu'il venait d'entendre, s'agrippaient mutuellement à la main de l'autre pour se retenir d'exploser. Peter passait et repassait ses mains devant son visage et dans ses cheveux, atterré par la naïveté, l'inconscience et surtout le manque de courtoisie de sa compagne, elle qui d'habitude était si respectueuse des règles de bienséance. Sonia, quant à elle, sirotait tranquillement son verre de Martini, totalement ignorante de ce qu'elle venait de provoquer. Ce fut finalement My qui décida de mettre fin à cette ambiance dérangeante. Tout en serrant fortement la main de Mikaël, lui interdisant ainsi d'intervenir, elle déclara.

-Dans ce cas Sonia, on va t'expliquer pourquoi l'équitation est un sport.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Legere Brise 05/08/2009 17:16

Arg, y faudrait pas que je la rencontre cette Sonia =@! J'ai tendance à m'emporter quand on me sort que l'équitation n'est pas un sport... La réponse qui me vient est souvent : "Et les courbatures? Elles viennent d'où ducon!?" . Charmant n'est ce pas!? xD Et pour le prouver, je bon montrer mes jambes de déesse sans une once de graisse, que du muscles xDBref, j'arrete le délire^^

Skorpan 18/08/2009 00:41


Bon, moi je peux pas faire comme toi, parce que j'ai un peu de graisse sur les cuisses. -_-'
Au début, je posais la même question que toi: les courbatures! Mais j'ai arrêté parce qu'il y a toujours quelqu'un pour te dire: "Oui mais non, les courbatures, ça prouve pas que c'est du sport..."
et machin truc bidule. Alors maintenant, j'ai un tout autre angle d'attaque: "Et selon toi, qu'est-ce qui définit un sport? Qu'est-ce qui permet de dire que telle chose est du sport et telle autre
ne l'est pas?" En général, soit ils restent sur le cul et ils se la ferment; soit ils s'embrouillent dans des explications très faciles à contrecarrer, et finissent par se la fermer! XD


Cindy 30/07/2009 16:02

je sens comme de la tension dans l'air xDDDDDD

Skorpan 18/08/2009 00:15


Effectivement, mais je crois que c'est assez soft par rapport à la suite! (écrite et non écrite) XD


Merlin 29/05/2009 19:06

c'est toujours aussi bien *.*

Skorpan 29/05/2009 20:03


Conteznte de voir que t'apprécies toujours autant! ;-D


Styara 05/01/2009 19:55

rhoo mais pourquoi tu as coupé là :((( moi je voulais lire l'explication de My histoire qu'elle sèche un peu Sonia !

allez continue ^^

et bonne année

Skorpan 06/01/2009 23:06


Bah l'explication, elle viendra quand elle viendra! :P
En tout cas, merci, tu m'as remotivée à fond là! Je me remets à écrire la suite, que j'avais déjà pas mal entamée.
Et bonne année à toi aussi! Plein de bonnes choses pour 2009! ;)


JoY 01/11/2008 23:02

Désolé de ne pas m'être montrée sur le chapitre précédent! Je ne suis pas très dispo en ce moment lol je fais de mon mieux pour commenter, écrire, lire mais c'est pas évident!
J'aime beaucoup ton histoire, les personnages, le contexte, tout me plait toujours, mais alors SONIA! HORREUR cette femme! Elimine la, je sais pas moi mais fais un truc lol!!!
A bientôt pour la suite^^
Bises

Skorpan 02/11/2008 15:02


Ne t'excuse pas pour ça Joy, je fais un peu la même chose et commente quand j'ai du temps. ^^

Suite à la lecture de ton com, j'ai eu une idée! Alors tu vois, le dîner va bien se passer. Mikaël et Peter vont sortir dans le jardin pour discuter de l'enquête tandis que les deux femmes vont
rester papoter à l'intérieur. My et Sonia vont réussir plus ou moins à sympathiser et My va inviter Sonia à un de leurs entraînements, pour qu'elle se rende bien compte que l'équitation c'est un
véritable sport (d'ailleurs, moi, j'ai encore des crampes au mollet de ma séance de prépé obstacles de jeudi soir!! Alala! Ma prof et son foutu galop fractionné!!). Ensuite, comme Sonia commence à
admettre du bout des lèvres que peut-être que le cavalier fait quelque chose, My va l'inviter, elle ainsi que Peter, à dîner chez elle, avec Mikaël bien sûr! Alors Sonia retourne chez elle, se
prépare et va au super marché pour acheter une bouteille de vin à offrir (elle a appelé Peter à son travail pour le prévenir et il lui a conseillé une bouteille ^^). Donc elle prend une bouteille
et va à la caisse pour payer. Mais c'est à ce moment là que débarque plusieurs hommes cagoulés qui annoncent qu'ils font une prise d'otages (on est aux USA, ne l'oublie pas ^^). Y'a la police et
tout le tintouin qui arrivent rapidement sur place, et après plusieurs heures de "négociations", ils décident de rgler ça à la manière forte, c'est à dire tuer les preneurs d'otages par plusieurs
snipers. Au moment de tirer, le preneur d'otages bouge et la balle atterit dans le crâne de Sonia qui meurt sur le coup!! XD

Voilà!! Je l'ai éliminé!! =D Ca te convient? Ou tu veux d'une autre manière? XD

Merci beaucoup pour ton com!! Ca m'a fait très plaisir. et puis excuse mon petit délire, mais c'est sorti tout seul. ^^


rafa 27/10/2008 23:37

En même temps, je suis d'accord avec Sonia: Ils en foutent pas une rame les cavaliers ( non pitié me tapes pas!)

Skorpan 28/10/2008 00:00


*va prendre sa cravache, son stick dans ses affaires d'équitation, ainsi que tout autre affaire susceptible de l'aider dans sa tâche*

-RAFA!! Va dans la chambre, chérie! Tu m'attends, j'arrive!! *niark niark niark*


rafa 26/10/2008 02:05

bah désolée mais je vois pas non plus pourquoi elle serait chiante cette suite. Il y avait pas plus d'"action" dans les autres parties.
Au contraire, c'est peut-être bien ma préférée!
Pis comme j'aime bien jouer les contre pieds, Sonia est pas si horrible que ça, c'est vrai qu'elle est pas forcément agréable mais faut comprendre sa situation. se retrouver avec des gens complices comme ça. Et puis peut-être qu'elle sent que quelque chose va pas avec Peter et Mickael.
My est vraiment sympa.
Et puis bah, les dialogues et descriptions sont toujours aussi bien faites.

Skorpan 26/10/2008 03:18


Merci ma ch'tite Rafa! =D En fait je sais pas pourquoi je dis qu'elle est chiante cette suite... peut-être parce que je connais ce qui vient après. ^^ En tout cas, merci merci et merci!

Pour Sonia, j'ai essayé de la faire humaine, pas trop salope, parce que sinon ça ne serait pas crédible. Et je t'enlève tout de suite cette idée de la tête: Sonia vient du famille puritaine et a
hérité de cette forme de pensée quelque peu sévère et austère et très respectueuse des régles. donc pour elle, deux hommes ensemble, c'est tout bonnement impensable, impossible, surtout s'il s'agit
de son futur fiancée! De ce point de vue là, elle est un peu naïve (ou du moins elle va l'être... je l'espère).


Absynthe 23/10/2008 19:11

AOUUUUUUUUUUUUU ^^
Comme je l'ai attendue cette suite!! xD J'avais tellement hâte que du coup, en plus de la newsletter, jpassais tous les deux jours vérifier si tu publiais xD
Toutes mes félicitations pour ton accouchement, t'aurais du demander une péridurale niark! (ou periscopale, cf Juno lawl)
Ai pas vu de fautes, enfin vaut mieux pas me demander de les trouver de toute manière, en ce moment je suis nuuuuuuuuulle pour l'orthographe xD
Tu te trompes, elle est pas chiante ta suite ^^
Au contraire, c'est vraiment agréable!
Comme tu l'auras deviné, j'adore My, et j'abhorre Sonia. Ha. Ha; (je rigole pour la rime, suis un peu roh!)(Aby ou comment mettre la faute sur les autres après un bide total)
N'empèche "MUUUUUUUUUUUUUUUHUHUUU" Timagines la honte dans la rue quand t'essaie d'appeler MUUUUUUUUUUUU en hurlant? Les gens ils doivent TROP se foutre de ta gu**** xD
hihi... Comment ça faut pas se moquer des prénoms dans les fics? Ah pardon. Je recommencerai pas. Non mais c'est joli hein ^^. J'aime beaucoup ^^!

Bon heu sinon, tendu la soirée ^^
J'aime beaucoup comment My assure! Cette fille a vraiment la classe. Peter il fait un peu bonne poire pour le coup jtrouve. Enfin face à Sonia jveux dire.
Bref stune bourgeoise quoi, ça fait de la peine de voir des gens aussi coince duc... Le pire c'est que j'en cotoie plein en ce moment, de vraies têtes à claque uhu
Voilà une fois de plus je parle de moi......
*honte*
Jsuis vraiment égocentrique hein..
Bon ben en tout cas, ce chapitre stait queeeeeeeeee du plaisir à lire ^^
J'ai hâte de pouvoir lire le suivant, avec j'espère la discution en tête à tête entre les deux mâles niark.
Et puis le rembarrage made in Sonia..
Owi owi j'ai hâte!
bisous

Skorpan 25/10/2008 13:53


Bah pour la péridurale, j'ai demandé, j'ai eu, mais ça a pas marché bien longtemps: accouchement trop long et douloureux d'après les médecins docteur es écriture. XD

Je suis contente que tu ne te sois pas fait chier, parce que moi je l'aime bien cette suite. Mais je me dis que pour les leecteurs, c'est peut-être moins intéressant, vu qu'il ne se passe pas grand
chose. ^^ Et j'en étais sûre que t'allais pas aimé Sonia! J'ai essayé de faire en sorte qu'on la trouve un minimum sympathique, mais apparemment j'ai pas réussi! XD (et dire qu'au départ, mon idée
était qu'elle soit une grande fan de Mikaël... -_-' on peut dire que j'ai raté mon coup! XD) Et puis, My, bah c'est My. =) Pour l'instant je ne sais pas trop comment elle va évoluer mais je pense
qu'elle va prendre une place importante dans la fic (et dire qu'à l'origine, elle n'existait même pas -_-').

Brefouille, je suis très contente que tu aies aimé. La suite va bientôt s'écrire, en espérant que ma fic ne prenne pas trop son indépendance et que je reste le chef. Et on verra bien si nos deux
mâles arrivent à discuter! (comment ça c'est un sous-entendu pervers? O_o)


Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!