Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 11:55
Inauguration d'une nouvelle catégorie, pour vous parler des BD qui m'ont marquée, et a fortiori, influencée. Attention, dans cette catégorie, il ne s'agit que de BD, et non de mangas, et cela regroupe tous les styles, yaoi et non yaoi, de Sambre à Thorgal en passant par Le Troisième Testament ou Finkel. Ce sont des BD que je vous recommande, bien évidemment, de lire tellement elles sont bien! ^_-

Aujourd'hui, je m'attaque à une BD qui a fait très forte impression sur moi, à tel point que j'ai dû la relire un minimum de dix fois depuis que je l'ai acheté, il y a quelques mois.








Titre:
Muchacho
Scénariste/Dessinateur: E. Lepage
Tomes: 2 - Terminé

Fermez les yeux et imaginez la forêt tropicale. C'est bon? Alors là vous êtes au Nicaragua, dans un petit village où tout le monde se connaît. Où on est loin des turpitudes du pouvoir et de la capitale. Ici, la dictature de Somoza se traduit par les militaires qu'on voit constamment, qui font des contrôles à la moindre occasion. Et qui recherchent les rebelles.
Parce que oui, la révolution gronde dans le pays, dans la forêt humide où les opposants se cachent. Où, pour marquer leur opposition au pouvoir, ils utilisent un briquet pour allumer leurs cigarettes.
C'est dans cette ambiance survoltée que vous vous trouvez, et que vous rencontrez Gabriel pour la première fois. Gabriel, un tout jeune homme, entré dans les ordres, mais n'ayant pas encore prononcé ses voeux. Gabriel, le fils d'un des pontes du pouvoir. Gabriel, ce peintre extrêmement doué. Mais surtout Gabriel qui apprend et découvre la vie, et qui peu à peu "soulève la peau des choses".
Vous le suivez à la trace dans les rues boueuses du village, dans l'église où il peint, sur le marché, dans les champs. Et c'est avec lui que vous tombez sous le charme de deux yeux bleux. Seulement deux yeux perdus au milieu d'un masque cachant le reste du visage. Un rebelle. Un briquet. S+R. Fausto.

L'histoire, prenante, haletante, superbement écrite et construite, est servie par des dessins magnifiques. A chaque page, à chaque case, on dirait un véritable tableau. On se sent véritablement plongé dans la forêt tropicale. L'ambiance est retranscrite non pas fidèlement, non pas bien, elle est juste .
On est aux côtés des personnages. On ne peut pas être autre part. C'est tellement beau que c'est impossible à décrire!

Partager cet article

Repost 0
Published by Skorpan - dans BD-Manga
commenter cet article

commentaires

Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!