Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 19:29

Mon tout premier stage a eu lieu en P2 (évidemment, en P1, c'est le concours, la sélection, pas la médecine). Il y a d'abord eu le stage infirmier en septembre. Mais surtout mon premier vrai stage en tant que "médecin" à la fin de l'année, vers mai-juin. Stage de sémiologie adulte.

 

Pour ceux qui ne le savent pas, la sémiologie, c'est l'étude des signes. Nous n'avions donc pas, pauvres petits P2 que nous étions, un stage de cardio, de pneumo ou de neuro, mais un stage d'études des signes. Cela veut tout dire. Cela veut surtout ne rien dire.

 

Moi, avec trois autres étudiants de la même promo que moi, j'avais été affectée en dermatologie-allergologie, dans un hôpital parisien. Le service était en rénovation. Il n'y avait plus d'allergo, et que des lits d'HDJ pour la dermato. L'HDJ, c'est l'Hôpital De Jour. Les patients arrivent le matin et repartent le soir, sans avoir à passer la nuit à l'hôpital. Une révolution pour de nombreux patients. Quelque chose de très bien. Mais qui entraîne plus de boulot pour les médecins, vu qu'ils voient de nombreux patients par jour, et qu'ils changent tous, tous les jours (contrairement à un service d'hospitalisation classique). Surtout quand les patients y mettent de la mauvaise volonté. La plupart étaient programmés à neuf heures du matin, pour faire leur chimio ou je ne sais quoi d'autre, et souvent on les voyait arriver vers 10-11h. On s'estimait même chanceux qu'ils daignent se pointer le matin, et non l'après-midi.

 

Bref, imaginez-vous un vieux service hospitalier, bâché en partie à cause des travaux, qui n'a que quelques chambres à sa disposition. Et nous, qui nous retrouvons dans cet environnement inconnu, avec nos gros sabots, qui ne comprenons rien à la dermato. Les premiers jours, on nous a parqués dans une pièce en nous donnant des dossiers à lire. A déchiffrer même. Car oui, le médecin écrit mal. Et il écrit avec des abréviations.Combien de temps nous a-t-il fallu, à 4, pour comprendre que RGO voulait dire Reflux Gastro-Oesophagien? Ou BdC Bruits du Coeur? Ou encore MV Murmure Vésiculaire? Mais surtout K Cancer? Je ne sais plus mais longtemps. Trop longtemps. Nous étions livrés à nous-mêmes.

 

Et soudain, un jour, ô joie, ô miracle, le FFI (Faisant Fonction d'Interne) du service est venu nous voir et nous a dit qu'il nous apprendrait à faire une observation. Vu que c'était quand même le but du stage, apprendre à faire un interrogatoire et un examen clinique, nous étions contents. Le FFI nous a donc expliqué, dans un français approximatif, ce qu'il fallait demander lors d'un interrogatoire, ce qu'il fallait voir, ou ne pas voir lors d'un examen clinique. Ca a dû nous prendre en tout et pour tout 2 jours (enfin, mâtinées, nous n'étions pas là l'après midi), sur 2 mois de stage. Génial. Une fois finies toutes ses explications, il nous a demandé ce qu'on voulait faire d'autre, et nous, ingénus que nous étions, lui avons dit que nous voulions peut-être éventuellement voir des patients. Il a eu l'air choqué. Puis il a répondu.

 

"D'accord. Alors demain, c'est moi qui joue le malade, et vous me ferez l'interrogatoire et le reste. Et puis vous trouverez ce que j'ai."

 

Euh... Oui mais non. Non. Nous on veut voir des patients. Des vrais patients, qui sont malades, et qui viennent à l'hopital pour être soignés. Si c'est pour s'amuser sur des simulacres de patients, je ne vois pas l'intérêt de venir.

 

Heureusement, on a fini par voir des patients pendant ce stage. Il a juste fallu insister, s'imposer et choper la feuille avec les programmés du jour pour savoir qui était là.

 

Pendant ce stage, j'ai entrevu ce que serait mon externat. Et mon statut d'externe. Une rumeur, un dicton, une maxime, ou ce que tu veux, dit que quand tu es interne, tu es de la merdre; quand tu es externe, tu es de la sous-merde; et quand tu es P2 (car nous ne sommes pas externes à ce moment là), tu n'es rien. Et c'est cruellement vrai.

 

De toute façon, moi plus tard, je ferai des PCR.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!