Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 12:27

OH, c'est l'écriture chimique pour la fonction alcool des molécules. Et c'est aussi l'abréviation qu'utilisent quasiment tout le monde médical pour désigner la consommation alcoolique. Ceux qui ont déjà été hospitalisés le savent: on adore savoir votre consommation d'alcool! Surtout nous les externes: c'est notre boulot après tout! Remplir le mode de vie et les facteurs de risque. Enfin, moi je demande surtout ça en même temps que le mode de vie, ça passe mieux en général. Vous vivez où? En appart ou en maison? A quel étage? Avec ou sans ascenceur? Vous êtes marié? Célibataire? Vous vivez avec quelqu'un? Des enfants? Vous faîtes quoi comme métier? A la retraite? Au chômage? Depuis combien de temps? Vous avez fait des voyages ces derniers temps? En dehors de France? Vous fumez? Combien par jour? Depuis combien de temps? Que des cigarettes? Un petit joint de temps en temps? Vous buvez?

 

 

STOP! Arrêt sur image. Petite explication.

Vous le constatez vous-même, on aime vous poser pleins de questions qui n'ont l'air de n'avoir aucun rapport avec ce pour quoi vous êtes là. Mais nous ça nous aide dans une certaine mesure à vous prendre en charge globalement. Voilà le pourquoi du comment de toutes ces questions, déjà. Ensuite, il faut savoir que souvent dans nos cours revient le terme d'interrogatoire policier. Oui, oui: POLICIER. Et s'il vous semble que c'est déjà assez force de l'ordre comme questions ce que je viens d'énumérer, eh bien, vous allez voir que en ce qui concerne l'alcool, c'est encore pire. Parce que de une, il faut considérer de base que le patient ment (pas intentionellement, mais l résultat est le même: on a pas les bonnes infos). Et de deux, les français sont de bons buveurs, et que le vin et la bière, bwarf, c'est pas de l'alcool ça!

Maintenant que les explications sont faites, revenons à nos moutons. LECTURE.

 

 

Vous buvez? Deux réponses possibles.

 

A - Non. Et dans ce cas, faut insister un peu. Titiller. Vous êtes sûr? Un petit verre de temps? Un verre de vin le soir au dîner? Au déjeuner? Lors des fêtes ou le weekend alors? Souvent, on se retrouve dans ce cas là à marquer OH occasionnel ou OH festif dans le dossier. Ca va. Ca aurait pas été trop grave de passer à côté. Mais de temps en temps, on se retrouve avec OH=2 à 3 verres par jour. Pour quelqu'un qui a dit qu'il ne buvait pas d'alcool.

 

B - Oui. Bon là déjà c'est à moitié gagné. Ensuite faut procéder par étapes. Un peu? Beaucoup? Souvent, on se retrouve avec un peu, et on s'aperçoit que le "un peu" des patients a un intervalle de confiance large comme le pacifique. Et on peut parfois se retrouver dans des situations à la limite du comique.

 

Situation 1:

"Un peu."

"Un verre de vin le soir au dîner?"

Le patient choqué: "Nan quand même pas! C'est trop ça! Je ne bois que le weekend de temps en temps!"

Bon ok... OH occasionnel.

 

Situation 2:

"Un peu."

"Un verre de vin le soir?"

"Plutôt deux-trois verres."

"Ah. Et au déjeuner? Deux-trois verres aussi?"

"Oui."

"Et vous prenez des apéritifs avant les repas?"

"Oui. Un ou deux avant le dîner. Et puis je prends aussi deux trois bières dans l'après-midi."

Ok... OH=env. 10 verres/j. Pour quelqu'un qui boit un peu, ça fait quand même beaucoup.

 

Situation 3:

"Un peu."

"Un verre de vin le soir?"

Et là le patient te répond en litres de bière. Déjà, ça cible.

 

 

L'autre situation à laquelle j'ai été confronté, c'est une patiente qui m'affirmait qu'elle buvait, qui me décrivait la quantité qu'elle buvait par jour, etc, mais qui n'était pas du tout typée buveuse. Je la sentais pas, comme on dit. Et soudain, l'illumination: "Je parlais d'alcool madame. Est-ce que vous buvez de l'alcool?" "Ah. Non, pas du tout alors." Quiproquos, comme qui dirait!

 

 

Ensuite, après ces questions d'usage, on pourrait encore plus vous faire chier en vous demandant à quelle heure est votre premier verre, etc, mais ça on réserve à certains patients particuliers, ou dans certains services. Et puis de totue façon, le plus souvent, notre esprit zappe automatiquement cette question! XD

 

 

Alors voilà. Moi l'alcool, je le préfère sous forme d'éthanol ou e méthanol, à utilise sous hotte, en labo, à faire des westerns blots pendant que mes PCR tournent. Na! (et pendant ce temps, vous pouvez aller vous murger, je ne comptabiliserai pas les verres!)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!