Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 20:55

Et voilà donc, avec un peu de retard, le petit texte que j'avais publié sur un autre blog, qui lu a été supprimé. D'où sa ré-édition ici.

 

Pas d'histoires, juste des réflexions, ça change un peu de d'habitude.

 

Bonne lecture! x)

 

 

 

CIMG7433.JPG

 

 

 

A Elle et Lui, à Etienne et Nicolas, à Philippe et Samuel,
à Claire et son fiancé, à Stefan, à Ola et Martin,
à Jonatan et Johan, à Mathieu et Jonathan,
et enfin à Katarina et Erik.


Comment ça? Vous savez pas ce que veut dire OS? Nan! C'est pas 'os' comme l'os à moelle du chien. C'est OS. En majuscules. Parce que c'est un acronyme. De One-Shot. Un Tir, en français (mais tout de suite, UT ça fait moins classe. Et moins compréhensible.). Donc c'est un récit en une seule partie. Une histoire courte si vous préférez. De quelques lignes à plusieurs pages. Et je n'ai écrit que ça pendant plusieurs années. Donc j'ai décidé d'en parler un peu.

D'abord, on va stopper les idées préconçues de suite. Un OS n'est pas facile à écrire. Ce n'est pas 'pif, paf, boum, je te torche ça en deux minutes et badaboum voilà ton OS du tonnerre'. Un OS, c'est une histoire. Ca a un début, un milieu et une fin. Et pour ceux qui se rappellent de leurs cours de français, ça donne à peu près ça: un incipit, une situation initiale, un élément perturbateur, une solution et une chute (les deux derniers pouvant être liés). C'est quelque chose de construit. De réfléchi. Donc de travaillé.

Personnellement, c'est une forme d'écriture que j'aime beaucoup. Que j'adore même. De un, parce que je ne mets que quelques jours à l'écrire (écrire, j'ai dit! Pas réfléchir, ça, ça peut prendre plusieurs semaines), et avec mes études chargées, c'est pratique. Et de deux, parce que ça laisse toute sa place de libre à l'imagination du lecteur, et à la mienne aussi. Certes, il y a un début, mais on rentre tellement rapidement dans le vif du sujet, qu'on peut facilement imaginer le début du début. Surtout que si l'auteur est habile, il sème par la suite des indices sur ce qui s'est passé avant l'OS. Mais le plus jouissif reste la fin. En tant qu'auteur et lectrice, mes fins préférées sont celles qui donnent l'impression que l'histoire ne fait que commencer. Que ce qu'on vient de lire n'est qu'un prologue. Et avec les OS, où les chutes sont en général brutales, et inattendues parfois, c'est très facile à faire. Et alors l'imagination du lecteur (et de l'auteur) turbine à 200%, et ça, c'est que du plaisir.

Mais, mais, mais... Comment développer une histoire dans un OS? En seulement quelques pages? Eh eh! C'est là qu'intervient toute la subtilité de l'OS. Dans un OS, il y a une histoire. Mais son but n'est pas de développer cette histoire. Il se situe dans l'histoire. C'est une sorte d'instantané de l'histoire, à un moment donné, que vous choisissez. Et pour en revenir au paragraphe précédent, c'est à l'imagination du lecteur de trouver cette fameuse histoire. Parfois, je me plais à dire qu'un OS, c'est aussi une tranche de vie, un arrêt sur image dans la vie de quelqu'un, d'un personnage.

Et la tentation est bien grande de relâcher le bouton 'stop' et d'appuyer sur 'play'. Pour continuer l'histoire. Pour mettre par écrit les idées qui se bousculent au portillon de notre cerveau. Et c'est là que ça peut devenir risqué. En tant qu'auteur, j'ai des dizaines de scénarios possibles en tête pour chacune de mes histoires. Il faut alors savoir choisir le bon, ne pas se tromper, et toujours garder la même qualité d'écriture, ce qui peut se révéler plus ardu que prévu. Je n'ai cédé qu'une seule fois à cette délicieuse gourmandise qu'est poursuivre un OS, et par miracle, je m'en suis bien sortie. Je suis retombée sur mes pieds sans écorchures. Mais ce ne sera peut-être pas tout le temps le cas.

Tout ça pour rappeler que non, un OS n'est pas une facilité, plutôt un exercice d'écriture difficile à maîtriser avec justesse. Mais que c'est formidable à écrire, et à lire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sol'N 08/08/2010 20:52



Prends ton temps maintenant tu as notre adresse.



Skorpan 08/08/2010 21:42



Merci! ;-)



Sol'N 08/08/2010 12:22



Bonjour.


Nous sommes deux auteurs de fantasy qui pensons qu'on progresse mieux en s'entraidant, ainsi nous proposons notre aide et nos idées (même si elles ne sont pas toujours lumineuses, on fait ce
qu'on peut ) aux autres auteurs afin qu'ils nous rendent la pareil.


Bon normalement là je dis comme c'est moi qui viens chez toi je te montre ce que ça donne, mais là je me suis faite avoir et oui je ne savais pas ce qu'était un OS, j'ai donc pensé que c'était un
titre et j'ai découvert ravie que c'était en fait un synonyme (je crois) de nouvelle ! Bon bah c'est pas mal de  ce faire avoir quelque fois


A propos des nouvelles je suis comme toi, ce que j'adore dans ce style c'est la place faite à l'imagination du lecteur. Cependant je dois avouer que je n'en lis pas souvent, d'une car je suis
faignante, quand je prends un livre j'aime me faire porter par une autre imagination que la mienne (la mienne me guide déjà le reste du temps). Mais aussi parce que j'écris et j'ai trop peur de
me resservir des idées soufflées par l'auteur dans mes propres écrits, je dois être vigilante pour ne pas piquer les idées des auteurs de nouvelles. Toutefois j'admets aisément que sur une
terrasse ensoileillée avec une orangeade, une bonne nouvelle c'est génial pour lancer une sieste !


Reste les remarques sur l'article lui même. J'ai adoré le ut qui fait moins classe ! et j'ai juste repéré une coquille au tout début dans l'écriture rose.


qui lu a été supprimé = lui


 


 



Skorpan 08/08/2010 12:38



Comme déjà dit, en ce moment, je suis overbookée, et je n'ai pas le temps de commencer de nouveaux récits, juste de suivre els anciens, et encore. J'en ai arrêté beaucoup. Après la rentrée, ça
devrait être un peu plus calme. Mais l'idée me plaît donc j'essaierai de vous apporter ma maigre contribution par des coms plus ou moins constructifs.


 


Et oui, tu as bien raison, OS est synonyme de nouvelle. C'est un terme tiré de l'univers des fanfictions, qui était au départ essentiellement anglais. Et comme j'ai commencé à écrire des fanfics
en anglais, j'ai adopté le terme et je l'ai gardé. Et puis, c'est plus courts à écrire OS que nouvelle, dans le titre de l'article. ^^


 


Bref, merci pour ton com sur l'article, ça fait plaisir. Et c'est agréable de découvrir que je ne suis pas la seule à apprécier ce genre d'écriture. x)


 


Quant à la faute dans l'écriture rose, effectivement. ^^' Mais j'ai la flemme de me corriger. Je me relis rarement pour cette partie, et je ne corrige que lorsque je vois de grosses grosses
fautes. Là c'est juste un oubli, et c'est compréhensible, alors je laisse. ^^'


 


Bon dimanche!



Merlin 22/07/2010 11:54



Je trouve ça étrange qu'on préfère le terme de "OS" à "nouvelle", qui est le nom français pour ce genre d'écrit... Mais bon. J'aime aussi beaucoup ce type de texte, car c'est toujours amusant de
chercher à créer une chute surprenante pour le lecteur. En plus, ça me sort un peu de ce que j'écris d'ordinaire, on peut faire de tout en nouvelle !



Skorpan 22/07/2010 19:55



Au départ, pendant longtemps, je disais nouvelle. Mais après je me suis lancé dans la fanfic en anglais, et pour catégoriser, fallait utiliser les termes anglais, d'où one-shot. Qui est resté par
la suite parce que c'est plus court d'écrire OS que nouvelle. ^^


 


Je trouve que ce qu'il y a de mieux dans les nouvelles, c'est la fin! Et t'as pas intérêt à te louper, parce que si tu te foires, le reste n'a pas d'intérêt! Et c'est sûr qu'on peut faire pleins
de choses avec une nouvelle! x)



Så Här Är Det!

  • : Nangilima
  • Nangilima
  • : Un blog où je vais publier mes écrits, avec des relations hétéro et homosexuelles explicites, donc ceux qui ne veulent pas lire, la croix rouge en haut à droite peut vous être utile. Aucun plagiat n'est accepté! Et aussi je vais un peu parler de ce qui influence mes écrits: musique, bouquins, etc.
  • Contact

Skorpans Nangilima


En värld där du kan bli den du vill, bara du följer ditt hjärta...


Les textes publiés sur ce blog sont de ma propre invention et sont écrits par moi, à moins que le contraire ne soit précisé en début d'article. Je vous demanderai donc de respecter mon travail et de ne pas plagier mes écrits.
Merci d'avance.

Certains textes peuvent contenir des relations hétéro ou homosexuelles explicites.
Les mineurs et tous ceux que ça dérange, vous connaissez la sortie: la petite croix rouge.
Tous les résumés et histoires à venir sont disponibles ici.
Si vous avez des questions ou autres, vous pouvez m'envoyer un mail ici.

Sökande

"Un écrivain ne confie tout ni à ses journaux intimes, ni à sa correspondance;
seules ses créatures racontent sa véritable histoire, celle qu'il n'a pas vécue, mais a souhaité vivre."

François Mauriac 

Andra saker ni kan se

lien-nan--19171a4

 
 

Vad som helst...



"Je ne suis pas homosexuel, même si certains semblent le croire."

Ola Salo





"Aime moi, alors je t'aimerai peut-être."
J. R.-P.





"Tout est une question de goût. Toi tu aimes les femmes, moi j'aime les hommes, et lui aime les deux. Où est le problème?"
J. R.-P.





"Ne plus rêver, c'est être à demi mort, c'est faire de la réalité sa seule loi."
Jean-Baptiste Pontalis





"Si tu sens que tu plafonnes, perce un trou dans le plafond."
Gilles Goddard

"Alors si tu sens l'angoisse de la page blanche, prends en une rose."
J. R.-P. 

Lyssna!